Téléphone  +33 (0)3 21 09 17 45

Version Française English version

Qui sommes-nous ?


La société

Créée en 1996 par René Flahaut, la société CREAPLAST se consacre à la réalisation de moulages à base de résines thermodurcissables. Grace à sa créativité unique et à son savoir-faire minutieux, la petite entreprise basée dans le Pas-de-Calais (62) est devenue progressivement un acteur mondialement connu dans une niche très particulière: la fabrication de parties du corps humain diverses et variées (colonne vertébrale, genou, ...).

Ces modèles anatomiques trouvent un large éventail d'applications : ils permettent par exemple de former des chirurgiens orthopédistes à des techniques chirurgicales spécifiques ou encore de présenter et de mettre en valeur, de façon aussi réaliste et précise que possible, des implants chirurgicaux lors de congrès internationaux ou de workshops (séances de démonstration à des chirurgiens, des industriels et des forces de vente). Nos produits sont présents sur les stands du monde entier, suscitant des avis plus que positifs dans l'univers de l'orthopédie.

La culture de notre entreprise est un savant mélange entre connaissances médicales approfondies, artisanat de haute qualité et recherche perpétuelle d'innovation. Forts de ces principes, nous abordons chaque jour, avec une ardente réactivité, les défis qui augurent la demande croissante de demain dans le domaine médical.


Note histoire

1996 – 1999 : Du char à voile au Spine Surgery Simulator.

René Flahaut
René Flahaut, 1998

CREAPLAST est né en 1996, quand René Flahaut quitta Sofamor avec la ferme intention de créer sa propre entreprise, exprimant un besoin de laisser libre cours à sa créativité. Son imagination débordante et les vastes possibilités offertes par la résine thermodurcissable ont amené René à travailler dans de nombreux domaines différents. Ainsi a-t-il pu appliquer son savoir-faire dans des moulages destinés aussi bien aux chars à voiles qu'aux sucettes, sur des toits de cabines de plage, sur des jet-ski, des voitures de courses... Toute personne ayant besoin de quelque chose qui eut trait à la résine savait que CREAPLAST pouvait lui fournir !

Char à voile
Un char à voile fabriqué par CREAPLAST (à l'exception de la voile et des roues)

C'est probablement pour cela que ses anciens collègues, qui étaient restés dans le milieu de l'orthopédie, ont décidé en 1999 de confier à René la conception du Spine Surgery Simulator. Le principe de ce projet ambitieux était de créer une colonne vertébrale aussi réaliste que possible, intégrée dans un faux corps humain. Le Spine Surgery Simulator avait ainsi pour but d'aider à la formation des chirurgiens et de les entraîner aux techniques opératoires en évolution constante.

Prototype Spine Surgery Simulator
Spine Surgery Simulator: le tout premier prototype (à gauche, 1996)

et l'une des dernières versions cervicales (à droite, 2011)

En collaboration avec son épouse, Sylvie Flahaut, qui le rejoignit durant la même année, René parvint à concrétiser ce produit, l'améliorant sans cesse au fur et à mesure que son succès grandissait. Le nom de CREAPLAST, petite entreprise basée dans le Pas-de-Calais (62), commença à traverser les frontières et intéressa de nombreux acheteurs, attirés par ces rachis et ces corps humains de haute qualité.

.
Sylvie Flahaut, 1999.

Se sentant à l'étroit dans leur petit atelier, René et Sylvie décidèrent de déménager dans un bâtiment plus grand et plus moderne qui est, encore aujourd'hui, le siège de CREAPLAST.

 

2000 – 2005 : Une affaire de famille.

Le Spine Surgery Simulator fut un succès total.

En 2002, CREAPLAST remporta le Prix AES 2002 (Entreprise la plus innovante du Nord-Pas-de-Calais) en récompense du travail fourni sur ce projet.

En 2005, CREAPLAST développa une nouvelle gamme de produits : les os transparents. Ces produits très esthétiques sont destinés aux fabricants d'implants et d'instruments souhaitant exposer leurs créations sur les stands des congrès et salons mondiaux. René et Sylvie furent presque débordés par le succès de cette nouveauté. Ainsi ont-ils été rejoints par Laurent Rossignol, le frère de Sylvie, ancien employé de Medtronic, qui apporta ses compétences inestimables à l'entreprise et éleva l'art de la fabrication d'os transparents à un niveau insoupçonnable.

Dans la même année, en conséquence logique de ce grand bond en avant, CREAPLAST obtint le Prix Artinov 2005 qui récompense l'entreprise la plus innovante de France.

 

2007 à aujourd'hui : Une perpétuelle évolution.

En 2007, CREAPLAST est passé du statut d'Entreprise Individuelle à celui de Société par Actions Simplifiée (SAS). René, Sylvie et Laurent devinrent officiellement les trois actionnaires détenteurs de l'entreprise. Ce fut le début de grands changements, notamment dans les gammes proposées par CREAPLAST : on a vu apparaître, au côté de leurs désormais célèbres colonnes vertébrales, les articulations du genou, de l'épaule, du pied, du coude, de la main…

Ce renouveau dans la ruée vers l'innovation a amené CREAPLAST à acquérir une technologie de pointe, qui pourrait donner corps à toutes ses idées novatrices : le prototypage 3D, aussi appelé « impression en 3D ». L'élaboration de prototypes et de duplicata n'avait jamais été aussi facile pour l'entreprise qui pouvait, désormais, faire des essais et apporter des retouches à volonté sur ses nouvelles conceptions.

Scanner et Imprimante Creaplast
Le scanner et L'imprimante qui constituent la machine de prototypage rapide.

La demande croissante poussa CREAPLAST à se procurer davantage de machines et d'espace. En 2009, l'entreprise grandit jusqu'à une superficie de 350 m².

En 2010, CREAPLAST étend à nouveau ses possibilités avec l'acquisition de dispositifs permettant les inclusions en PMMA. Initialement prévues pour l'élaboration de supports destinés aux implants et instruments des clients, les inclusions devinrent la base de nombreux projets annexes tels que les lampes et autres objets à vocation décorative. Une grande première, qu'il va falloir suivre !